Le chemin de la mémoire

Le “chemin de la mémoire” est constitué de douze panneaux d’information jalonnant le chemin de la gare de Dachau au centre d’accueil des visiteurs du camp de concentration de Dachau. Par ces tableaux la ville de Dachau a souhaité rappeler l’importance historique que possédait ce chemin de trois kilomètres, par lequel la plupart des détenus étaient emmenés vers le camp de concentration à l’époque du nazisme.

Überblick Weg des Erinnerns

Les panneaux informatifs s’appuient sur la présence d’éléments historiques encore visibles dans Dachau. Ainsi on peut encore voir les rails sur lesquels les convois de prisonniers roulaient. Les routes construites par les détenus du camp ont également été conservées. Peu de temps avant la libération du camp, les SS emmenèrent 7000 détenus pour une marche forcée à la destination inconnue.

A partir de la “rue des victimes du camp de concentration” (Strasse der KZ-Opfer) les visiteurs sont guidés vers la limite sud de l’ancienne caserne SS vers le mémorial du camp de concentration. Dans les bâtiments de l’ancienne fabrique de munitions les SS avaient installé des habitations et des magasins accessibles à tous à l’intention des SS et de leurs familles. Aujourd’hui des panneaux informent les passants sur l’extrême proximité entre la garnison SS et la population civile. La plupart de ces bâtiments historiques ont disparu aujourd’hui, seuls quelques bâtiments ont été conservés. Ils sont occupés aujourd’hui par la police. L’emplacement des bâtiments est encore signalé par des restes de trottoir et de chaussée, témoignant de l’emplacement original des bâtiments.

Par ailleurs, les fondations de la porte extérieure du camp, que les détenus empruntaient depuis 1935, ont été mises à jour. Le “chemin de la mémoire” prend fin devant le centre d’accueil des visiteurs. Il voit l’un des bâtiments de l’usine dans laquelle les détenus étaient contraints de travailler. Deux autres bâtiments de l’usine furent rasés dans les années 80. Il ne reste plus que deux monticules de terre provenant des gravats. A ce point, les tableaux informatifs jalonnant le “chemin de la mémoire” rejoignent les tableaux informatifs du mémorial du camp de concentration de Dachau.

Le projet de la ville de Dachau vit le jour en 2007 en coopération avec le mémorial du camp de concentration  et avec l’aide des associations historiques. La ville s’appuya sur les conseils d’anciens détenus, du mémorial du camp de concentration et de l’association “Förderverein für Internationale Jugendbegegnung und Gedenkstättenarbeit in Dachau e. V.”.